Nouvelles et événements

Communiqué


Ontario
Securities
Commission


Floor 22 - 20 Queen Street West
Toronto, Ontario
M5H 3S8
Commission des
valeurs mobilières
de l'Ontario
POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

10 décembre 2019
 

Oliver Folkard condamné après avoir plaidé coupable à une accusation de fraude

TORONTO – La Commission des valeurs mobilières de l’Ontario (CVMO) a annoncé aujourd’hui qu’Oliver Folkard a été condamné par le juge Philip Downes de la Cour justice de l’Ontario à huit mois d’emprisonnement et trois ans de probation après avoir plaidé coupable, en vertu du Code criminel, d’une fraude de plus de 5 000 $.

De janvier 2014 à février 2016, Oliver Folkard, son père, Rupert Folkard et Joseph Goldfinger ont fraudé au moins quatorze personnes pour un montant de près de 155 000 $. Dans le cadre de leur stratagème, Oliver Folkard se présentait comme un comptable général accrédité et facturait des honoraires pour corriger de mauvaises cotes de crédit et obtenir des marges de crédit pour ses victimes. En réalité, il n’a jamais fourni aucun de ces services.

Oliver Folkard encourageait également ses victimes à investir dans des bitcoins par l’intermédiaire de BMFC Financial Services inc. Une analyse des dossiers bancaires de l’entreprise a montré que presque tous les fonds des investisseurs étaient principalement utilisés au bénéfice personnel d’Oliver Folkard.

Plus tôt cette année, Joseph Goldfinger a plaidé coupable à une accusation de fraude de plus de 5 000 $ et a été condamné à une peine avec sursis et à deux ans de probation.

Rupert Folkard, comptable professionnel agréé, est décédé en septembre 2018 avant son procès.

« La CVMO continuera d’intenter des poursuites et de demander des peines d’emprisonnement contre les personnes qui s’en prennent aux investisseurs ontariens », déclare Jeff Kehoe, directeur de l’application de la loi à la CVMO.

Cette enquête a été menée par le personnel de la Direction de l’application de la loi de la CVMO qui s’occupe des infractions quasi criminelles et criminelles liées aux valeurs mobilières, y compris celles visant les récidivistes présumés.

Les accusations pour des infractions quasi criminelles sont portées par la CVMO. Les accusations portées en vertu du Code criminel sont portées par le ministère du Procureur général.

La CVMO tient à remercier la Police provinciale de l’Ontario et le ministère du Procureur général de l’Ontario pour leur aide dans l’enquête et la poursuite de cette affaire.

Jusqu’à présent, la Direction de l’application de la loi de la CVMO a intenté 46 poursuites pour des i infractions quasi criminelles ou criminelles impliquant 65 accusés.

Le mandat de la CVMO est de protéger les investisseurs contre les pratiques déloyales, irrégulières ou frauduleuses, de favoriser l’équité et l’efficience des marchés financiers et la confiance à leur égard, et de contribuer à la stabilité du système financier et à la réduction du risque systémique. Les investisseurs sont priés de vérifier l’inscription de toute personne physique ou morale offrant une occasion de placement et de consulter les documents à l’intention des investisseurs de la CVMO disponibles au http://www.osc.gov.on.ca.

 

-30-

 
Renseignements, médias:
media_inquiries@osc.gov.on.ca
Renseignements, investisseurs:
1-877-785-1555 (sans frais)
inquiries@osc.gov.on.ca
Twitter logo Suivez-nous sur Twitter
Linkedin logo Suivez-nous surLinkedin